Club officiel de la race en France. Il est affilié à la Société Centrale Canine. Il gère l'élevage du Jack Russell Terrier et du Parson Russell Terrier.

La chasse des mustélidés

Il s'agit ici essentiellement de la chasse de la fouine et de la marte (ou martre).

Description

MartreCe sont 2 mammifères carnassiers, d'environ 5O cm de long, bas sur pattes, couverts de poils bruns avec un sous poil blanc et quelques taches de poils blanc pour la fouine, plus jaune pour la marte sur la poitrine. La marte est un peu plus grosse que la fouine. Elles sont de redoutables prédateurs qui font des ravages nocturnes dans les poulaillers. On reconnaît leur présence aux faits suivants : les volailles sont saignées au cou et les têtes emportées, en général tout le poulailler y passe mais les cadavres sont laissés sur place. Par opposition au renard qui emporte habituellement son butin. Le pelage (qui ressemble à celui du chat) des fouines et des martes les obligent à vivre sous abri. Leur refuge se situe en général dans des arbres creux où elles se sentent en sécurité et où elles grimpent quand elles sont surprises.

Retranchements de la fouine et de la marte

FouineElles gîtent aussi volontiers dans les greniers des vieux bâtiments ou des fermes, dans les granges à foin ou à paille, dans les tas de bois ou de fagots remisés. Le Jack Russell Terrier est particulièrement adapté à la chasse de ces mustélidés par atavisme sans doute, mais aussi du fait de sa taille qui lui permet de poursuivre le carnassier dans ses retranchements. En France, la chasse se fait donc pendant la période d'ouverture, dans les greniers, vieux bâtiments, remises à foin, à paille, à bois où elles ont été vues ou que l'on suspecte d'être habités parce qu'à proximité des dégâts de volailles. Il faut être au moins 3. Le maître d'équipage et ses chiens et 2 fusils minimum. Les chiens sont introduits dans les greniers, où l'on peut lâcher plusieurs chiens. Si le grenier est habité, très vite, les Jack Russell Terriers convergent vers une extrémité et les abois commencent. Il faut alors aider la progression des chiens en mobilisant les balles de paille, ou de foin ou des fagots…
BeletteLa plupart du temps, la fouine s'échappe et monte dans la toiture où elle grimpe le long des poutres ou des sablières pour sortir sous la couverture. Elle est alors visible par les chasseurs qui attendent qu'elle saute à terre pour tirer. D'autre fois, elle est acculée par les chiens dans un réduit qui lui forme accul et prise. Les blessures qu'elle inflige aux chiens lors de la prise par ses griffes peuvent être dangereuses pour l'oeil du Jack Russell Terrier. Les populations de mustélidés (fouine, putois, marte, belette) sont en forte augmentation depuis quelques années. Cela tient sans doute à la nouvelle réglementation du piègeage plus stricte et moins efficace, mais aussi à la désaffectation où la méconnaissance des chasseurs pour cette chasse marginale. Ce faisant les fouines envahissent nos villages et nos villes où il n'est pas rare de les pièger en pleine cité, y compris à Paris.

PutoisHermine